5 ans. Je ne pensais pas que cette date aurait, pour moi, telle valeur. Un cap, une ligne franchie, une arrivée tout autant qu'un départ.

Il y a 5 ans, je mourais. Celle que j'avais toujours été s'en est allée. A 22h sonna le glas de mon ancienne vie. Je partais vers l'inconnu.

La greffe fut cette pause que j'imaginais et plus encore. Elle fut un arrêt définitif. Celle que je fus pendant 31 ans n'est plus. Je ne parle pas de l'aspect médical, des traitements, parce que de ce point de vue là, ma vie n'est pas si différente (ne vous méprenez pas, je respire, je vis, c'est toute la différence et j'en serai éternellement reconnaissante, je parle ici basiquement de mon quotidien). En somme je ne parle pas de ma vie justement mais de celle que j'étais et de celle que je suis.

Ce 29 mai 2011, à 6h du matin, Séve s'en est allée. J'ai mis 5 ans à apprivoiser cette nouvelle personne que je suis enfin aujourd'hui. 5 ans de doute, d'espoirs, de regrets, de déceptions : cette vie n'est pas celle qu'on m'avait annoncée et au fond de moi, j'en voudrai toujours un peu à ceux qui m'ont trompée, à ceux qui m'ont fait et laissé croire que j'aurai une vie normale. Je ne sais pas ce qu'est une vie normale et je doute que quiconque soit apte à la définir mais ce n'est pas la vie que j'avais imaginée. Bien sûr j'ai connu d'immenses joies et d'immenses satisfactions sur un plan personnel mais comprenez bien, ici, je n'exprime que mon ressenti face à ce que je suis...

5 ans c'est le délai qu'il m'aura fallu pour accepter ce renoncement. 5 ans, c'est le délai qu'il m'aura fallu pour être profondément et intensément ce nouveau moi !

Les amis je meurs ce soir et je renais demain. Les amis, merci d'avoir été à mes côtés pendant ce long voyage qui, au fond, ne fait que commencer. Aujourd'hui, j'ai franchi un cap, je n'ai plus peur. Aujourd'hui, je sais que je peux poursuivre ma route sans me retourner ; aujourd'hui, je sais que je peux passer à autre chose, au moins pour les 5 ans à venir...

Alors, avec une forte pensée pour cette jeune âme qui s'est éteinte tôt ce matin il y a 5 ans, avec le poids de leur peine et la légèreté de ma chance, aujourd'hui la Séve d'il y a 5 ans et celle de ces 5 dernières années qui a nagé entre deux eaux, toutes ces personnes que j'ai été n'ont plus qu'une chose à dire à celle que je suis et ccelle que je serai : 

Bon vent camarade !